Homme à tout faire ? Femme à tout faire ?

Lorsque j'écris un article je me lance sans généralement savoir où les mots vont me porter. Je ne fais pas de brouillon et très peu de correction (vu les fautes d'accords majeurs vous vous en doutiez ;-) )
Ce commentaire est particulièrement vrai pour cet article ... On se retrouve à la fin pour voir où j'ai atterri ? ;-)

Dans nos sociétés la vie sociale est souvent bâtie autour de la notion de couple (je vais me cantonner au couple hétéro pour des facilités textuelles mais le raisonnement s'applique de la même façon).
Ce couple c'est l'union à la vie à la mort de deux êtres qui doivent être tout l'un pour l'autre.
On part ici du précepte que deux personnes peuvent être similaires et différentes de telles manières que chacun va combler les désirs de l'autre.

La femme a son homme à tout faire, capable de réparer la voiture, chasser les souris de la maison, être un bon amant, un bon père, apprécier et être apprécier de ses amis, sa famille, amusant quand il faut, sérieux quand il se doit, solide comme un roc et tendre comme de la guimauve, à même de la protéger, amateur de sports avec son fils, d'art avec elle, écrivain, lecteur passionné, sachant prendre les choses en main et lui obéir aveuglément, féru d'informatique et explorateur avéré, j'en passe et des meilleurs...

Pour l'homme il en va de même, il épouse une mère et un putain, une cuisinière étoilée et une baroudeuse, une élégante qui se prépare en moins de trois minutes, une maîtresse de maison et une elfe sexy, celle qui épate les copains et rassure les parents, une amatrice de sport cultivée, une amoureuse fusionnelle qui me laisse mes deux soirs par semaine avec les copains, une femme de ménage au main douce, une comptable / juriste fleur bleue, une bonne vivante svelte, qui gère les agendas des enfants, des parents, de la famille en étant toujours disponible, ... et la liste est sans fin .....

Comment faire rentrer tout ça dans une seule personne ?
Comment espérer que nos goûts, nos envies restent les mêmes ?
Comment espérer que notre partenaire aura les mêmes envies au même moment ?
Vous allez me dire, non, ce n'est pas possible, il faut trouver un compromis, le sacro-saint compromis ....
Facile ! je vais choisir dans la liste : la fille sexy qui aime le sport et impressionne les copains et cuisine bien.
Mince, ce week-end je vois mes parents, la fille sérieuse qui aime les enfants impressionne mes parents et cuisine bien
J'aimerais bien des mômes, là tout de suite il me faut la mère efficace et toujours souriante.
Le compromis à géométrie variable ....
et le sien de compromis, il a intérêt à évoluer au même rythme que le mien ....

Casse tête insoluble, surtout dans ne société où les générations sont de moins en moins sujet au compromis?

Couples voués à se renouveler tous les 3 ans au grand dame des enfants ?
Peut-être ... ou peut-être pas ....

Certes les amis peuvent parfois supporter un des rôles de temps à autres, le copain bricoleur, la copine couturière, ... mais cela ne peut couvrir qu'une partie de l'espace..

Comment définir un couple dans notre millénaire? C'est sûr pour nos parents ou grand parent c'était plus facile...

Quiconque avait parcouru tous les départements limitrophes était déjà classé comme grand voyageur.
Le commun des mortels passait sa vie près d'où il était né, rencontrait peu de personnes nouvelles et ne subissait aucune tentations des mondes virtuels.
Aujourd'hui la différence est partout, la nouveauté partout, les possibilités de rencontre infinies....

Le partenaire ne peut être tout à la fois. Si il essaye de le devenir trop de points ne seront que médiocrement servis.
Ne pourrait-on construire un couple sur de solides bases partagées. Des valeurs communes, des projets communs, une vision similaire du couple de la famille. Ne pourrait-on accepter le droit à la différence et lui laisser la possibilité de s'exprimer.

Comprendre que de même qu'elle ne peut pas tout nous apporter nous ne pouvons pas tout lui apporter.

Sans jalousie accepter le jardin secret, sans arrière pensée la laisser s'amuser avec ses amis /ies, en toute confiance l'aider à se développer. Bien sûr tout ceci doit être partagé dès le départ, quelques règles éditées, des limites définies.

Le couple doit rester le principale vecteur de partage et d'épanouissement mais ne doit pas en aucun cas brimer ni limiter les époux.

Être capable sans effets secondaire, sans jugement de lui laisser voir des amis/es seuls/es, aller au ciné ou au concert seul/e, aller en boîte seul/e, avoir un amant, passer des soirées devant son PC ou dans un livre...

OK, vous fonctionnez déjà tous comme ça et j'enfonce des portes ouvertes ou alors vous ne vous êtes jamais posé la question?!

Suite à ma récente séparation j'ai eu le loisir de regarder ce qui me manquait, ce qu'il me fallait et je suis de plus en plus persuadé que je ne peux tout trouver dans une seule et même personne.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

10 semaines

Closing a chapter