Homme à tout faire, femmes à tout faire, le retour

Lorsque j'écris un article je me lance sans généralement savoir où les mots vont me porter. Je ne fais pas de brouillon et très peu de correction. Sauf là !!!
J'ai écrit une version en mode déversoir, vous l'avez lu, vous avez commenté et je vais donc saisir l'opportunité qui m'est donné de répondre à vos commentaires avant qu'ils ne soient écrits ;-), ou plus exactement de clarifier certains points (enfin pour le moins d'essayer  ;-) )
C'est parti !!!!
Dans nos sociétés la vie sociale est souvent bâtie autour de la notion de couple.
Ce couple c'est théoriquement l'union à la vie à la mort de deux êtres qui doivent être tout l'un pour l'autre.
Le couple parfait, deux personnes qui s'aiment, se sont choisies, se font confiance et communiquent.
La femme a la chance d'avoir son homme à tout faire, capable de réparer la voiture, chasser les souris de la maison, être un bon amant, un bon père, apprécier et être apprécier de ses amis, sa famille, amusant quand il faut, sérieux quand il se doit, solide comme un roc et tendre comme de la guimauve, à même de la protéger, romantique et sexe machine, amateur de sports avec son fils, d'art avec elle, écrivain, lecteur passionné, sachant prendre les choses en main et lui obéir aveuglément, féru d'informatique et explorateur avéré, j'en passe et des meilleurs...
Pour l'homme il en va de même, il épouse une mère et un putain, une cuisinière étoilée et une  baroudeuse, une élégante qui se prépare en moins de trois minutes, une maîtresse de maison et une elfe sexy, celle qui épate les copains et rassure les parents, une amatrice de sport cultivée, une amoureuse fusionnelle qui lui laisse ses deux soirs par semaine avec les copains, une femme de ménage au main douce, une comptable / juriste fleur bleue, une bonne vivante svelte, une confidente, une épaule solide,  qui gère les agendas des enfants, des parents, de la famille en étant toujours disponible, ... et la liste est sans fin .....
En y regardant de plus près cela fait beaucoup... Comment décemment faire rentrer tout ça dans une seule personne ? Comment croire que notre partenaire aient les mêmes envies au même moment que nous et, tel Superman ou WonderWoman se change dans l'instant en ce dont nous avons besoin ? Mais surtout, comment espérer que nos goûts, nos envies restent les mêmes, supportent l'usure du temps, résistent à nos évolutions ?
Bon, si ne je ne peux pas tout avoir, il me faut trouver un compromis, le sacro-saint compromis ....
Facile ! je vais choisir dans la liste : la fille sexy qui aime le sport et impressionne les copains et cuisine bien.
Mince, ce week-end je vois mes parents, alors je prends la fille sérieuse qui aime les enfants impressionne mes parents et cuisine bien
J'aimerais bien des mômes, là tout de suite il me faut  la mère efficace et toujours souriante.
Le compromis à géométrie variable .... J'épouse une mère, et je la quitte pour un sex bomb quand les mômes sont grands, je la quitte et puis épouse une infirmière ...
Mouais, pas terrible non plus ...
Trouver ce partenaire long terme devient un casse-tête insoluble, surtout dans notre société où les générations sont de moins en moins sujettes au compromis?
Quelle est donc la solution ?
Certes les amis peuvent parfois supporter un des rôles de temps à autres, le copain bricoleur, la copine couturière, la confidente... mais cela ne peut couvrir qu'une partie de l'espace et sur des sujets subalternes.
Le couple doit être bâti sur de solides bases partagées. Des valeurs communes, des projets communs, une vision similaire du couple, de la famille, la confiance absolue l'un envers l'autre, et la volonté de toujours communiquer. Il est le principal vecteur de partage et d'épanouissement et ne doit pas en aucun cas brimer ni limiter les époux.
Le partenaire ne peut être tout à la fois. Si il essaye de le devenir il ne nous satisfera que médiocrement sur un large panel mais ne nous comblera nullement. Il doit comprendre que de même qu'il ne peut pas tout nous apporter nous ne pouvons pas tout lui apporter non plus.
Sans jalousie il faut accepter les jardins secrets, sans arrière pensée la laisser s'amuser avec ses amis /ies, en toute confiance, l'aider à se développer.
Être capable sans effets secondaire, sans jugement, de laisser son partenaire s'épanouir sur certains points sans nous, voir des amis/es seuls/es, aller au ciné ou au concert sans nous, aller en boîte sans nous, avoir un amant, passer des soirées dans un livre...
Accepter que son bonheur puisse parfois exister sans nous ....
OK, vous fonctionnez déjà tous comme ça et j'enfonce des portes ouvertes ou alors vous ne vous êtes jamais posé la question?!
Suite à ma récente séparation j'ai eu le loisir de me demander ce qui me manquait réellement, ce qu'il me fallait, ce qu'il ne me fallait pas et je suis de plus en plus persuadé que je ne peux tout trouver dans une seule et même personne.
Annie m'a fait découvrir des mondes que je ne connaissais pas et que j'aimerai fréquenter de temps à autre.
Il lui manquait d'autres éléments qui me sont indispensables.
Ma quête sera celle de l'indispensable, dont le dialogue et la confiance.
Mes parenthèses seront assumées

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

10 semaines

Closing a chapter